LES AIDES FINANCIÈRES

QUELS SOUTIENS POUR VOTRE ISOLATION ?

En France, pas moins de 7,5 millions de maisons sont considérées comme des « passoires thermiques ». Si l’humidité, la sensation de froid l’hiver et la surconsommation d’énergie sont des termes qui vous parlent, votre maison est peut-être mal isolée.

Heureusement, l’Etat a mis en place des dispositifs visant à aider les foyers qui souhaitent isoler leur bien dans le but de préserver la planète.

Voici les plus connues :

L’ANAH

l’Agence Nationale de l’Habitat peut vous venir en aide lors de vos travaux.

Avec son aide appelée MaPrimeRénov’, vous pouvez par exemple, pour 100 m², être remboursé jusqu’à 13 000€ sur l’isolation de vos murs extérieur.

En plus d’être facile à obtenir, cette aide vous permet également d’être averti du montant remboursé avant de commencer vos travaux.

Pour en savoir plus, c’est par ici !

LA PRIME CEE

La prime CEE (Certificats Économie d’Énergie) a été mise en place en 2005 afin de soutenir la transition énergétique en France.

Comment l’obtenir ?

Pour être éligible à la prime d’isolation, les travaux doivent répondre à plusieurs exigences spécifiques (performance requise pour l’installation, type de matériaux à utiliser, professionnel à qui faire appel…).

Découvrons les pré-requis selon les types de travaux d’isolation.

Isolation des murs

Elle est calculée selon les performances thermiques et acoustiques, qui varient d’après les matériaux utilisés (qui doivent être compatibles avec la norme NF EN 45011) ainsi que la technique de pose.

En général, pour obtenir la prime d’isolation des murs, il vous faudra atteindre une résistance thermique égale ou supérieure à 3,7 m2.K/W (notée R).

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter notre équipe qui saura vous renseigner au mieux !

Isolation des combles et garages

Étant donné que la chaleur est plus légère, elle monte et se loge généralement dans vos toitures. C’est d’ailleurs à cet endroit que la majeure partie des déperditions énergétiques ont lieues.

Pour isoler votre toiture au mieux, le choix des matériaux est important, mais il l’est encore plus pour pouvoir bénéficier de la prime d’isolation des combles. Selon la fiche d’opération BAR-EN-101, un critère de résistance thermique doit être respecté, à savoir 7 m².K/W au minimum pour l’isolation de combles perdus et 6 m².K/W ou plus pour l’isolation des combles aménagés.

Si vos travaux remplissent ces critères, vous pourriez percevoir une prime allant jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour amortir vos travaux, sans oublier les économies d’énergies que vous allez réaliser sur le long terme !

Isolation des fenêtres

Si vos fenêtres sont trop anciennes par exemple, elles peuvent être mal isolées ce qui les rend responsables de la perte de 25% de l’énergie de votre foyer. Pour vos travaux, vous pourriez bénéficier d’une prime pour installer un double-vitrage par exemple.

Cependant, il est impératif que le coefficient de transmission surfacique des fenêtres soit inférieur ou égal à 1,7 W/m².K. Le facteur soleil (noté Sw) quant à lui doit toujours être supérieur ou égal à 0,36.

Pour vérifier ces informations, contactez notre équipe ou renseignez-vous auprès de l’installateur de vos fenêtres.

Isolation par l’extérieur

Afin d’éviter les ponts thermiques, il est possible d’isoler votre bien par l’extérieur tout en lui donnant un coup de jeune et en faisant des économies de chauffage.

Pour vous aider dans vos travaux, vous pourriez bénéficier de la prime d’isolation par l’extérieur. Il vous suffit d’en faire la demande, et sous conditions vous pourriez bénéficier d’une belle somme pour vous épauler pendant vos rénovations.

Bon à savoir

Notez que pour bénéficier des primes citées, l’artisan avec lequel vous travaillerez doit être certifié  RGE.

Si vous avez des questions, contactez notre équipe de professionnels qui vous répondra dans les meilleurs délais.

Menu